Baume au cœur – Vos commentaires

 

Vos avis à propos de ma nouvelle Baume au cœur et de ce quatrième numéro de L’Indé Panda !

Les chroniques de blog

Je recommande chaudement, pour Léona de La Bibli de Léona.

Retour à notre époque avec Baume au coeur par Iléana Métivier. Le temps d’un voyage en bus, cette auteure, très ancrée dans le présent, s’attaque au harcèlement de rue d’un point de vue insolite. Une nouvelle engagée qui se garde de tous jugements, pour mettre en avant une solution aussi simple que logique.

En bref, un récit optimiste qui incite à la remise en question.

Focus sur…, pour Aurélie de Des Livres Et Moi.

Espoir, pour Mel’lectures.

L’Indé Panda #4, pour Notre amour pour la lecture.

Tendresse, pour Mylène de Ma boîte de Pandore.

 

Amazon

Chris Simon : à la découverte de nouveaux auteurs

Rien de plus fabuleux qu’un recueil de nouvelels ou textes courts pour se faire une idée d’un auteur et le découvrir. L’initiative est super, et c’est le 4e numéro que je lis de cette reve. Continuez !

Client d’Amazon : Très déçue !

Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai mis énormément de temps à lire ce recueil… 🙁 je n’ai aimé que 4 nouvelles (Mobius, Les androïdes fantasment-ils…, Éternité et Avis de passage). Les autres m’ont paru soit redites, soit elles n’étaient tout simplement pas à mon goût.
Je ne vais pas dire pour autant que je n’ai pas du tout aimé dans l’ensemble, parce qu’il y a toujours une belle qualité d’écriture.
Peu importe, je trouverai mon compte au prochain recueil !

Céline B. : Un recueil très relevé

Encore une fois, une sélection de nouvelles épatantes, avec des sensibilités variées. Plein de nouveaux auteurs à découvrir et d’autres qui confirment leur talent. Mention spéciale pour la nouvelle de Bouffanges et ces androïdes !

J-S : Excellent

Encore une fois, le collectif de L’Indé Panda nous offre un recueil de qualité.
Décidément, les autoéditeurs sont pleins de ressources !

Mellectures : Immanquable

Ce qui frappe à la lecture de ce recueil c’est sa richesse et sa variété, il n’y a pas deux nouvelles qui se ressemblent. Chacune à son propre univers , ce qui les rend d’autant plus intéressantes.
À chaque changement de nouvelles et donc d’auteurs , on plonge dans une histoire étonnante et différente de la précédente.

Chaque lecteur peut y trouver son bonheur et j’ai moi-même adoré plusieurs nouvelles de ce recueil.

Celle qui me vient tout de suite à l’esprit c’est « Baume au coeur  » d’Iléana Métivier .
Cette nouvelle qui est férocement d’actualité touche forcément le lecteur car il le confronte à lui-même et à sa possible réaction face à une situation de harcèlement comme celle que vit l’héroïne de cette histoire.

Avec ce recueil j’ai aussi retrouvé la plume de deux auteures que j’aime beaucoup, Cindy Costes et Florence Clerfeuille.

La nouvelle de Cindy « Le rendez-vous » est une nouvelle plein de tendresse qui nous encourage à ne pas se fier aux apparences.

J’ai découvert Florence Clerfeuille lors de ma lecture de sa trilogie . Déjà à l’époque j’avais été saisie par l’humanité et la sensibilité qui se dégagent de ses textes . Et dans « Au bout du silence  » on retrouve tout cela.

Grâce à ce recueil j’ai aussi fait de supers découvertes. J’ai pu découvrir le style d’auteurs dont j’avais entendu parler mais dont je n’avais jamais eu l’occasion de lire un texte.

L’une de ces découvertes est Bouffanges.
Je suis tombée sous le charme de son histoire d’androïdes. Ce que ce texte sous-entend sur notre monde est particulièrement intéressant et saisissant .

J’ai aussi découvert la plume de Mélanie De Coster et je peux dire que j’ai adoré cette nouvelle qui elle aussi nous pousse à voir au-delà des apparences. Ce texte pose aussi beaucoup de questions à celui qui prend la peine de le découvrir.

Une autre nouvelle qui nous pousse à nous interroger sur nous mêmes c’est « Un minimum d’humanité » de Céline Saint-Charle , critique acerbe de notre société et de notre perte d’humanité.

Comme vous pouvez le constater à l’évocation de ces six nouvelles , ce recueil ne manque pas de susciter chez le lecteur des sentiments différents, certaines nous émeuvent, d’autres nous révoltent , d’autres encore nous interrogent sur notre société ou sur nous-mêmes.
Incontestablement, chacune d’entre elles provoquent quelque chose.

Ces six nouvelles sont celles qui m’ont le plus interpellées et donc celles que j’ai voulu mettre en avant ici .
Mais les douze nouvelles qui composent ce webzine méritent largement que l’on prenne la peine de les lire et de découvrir des auteurs que l’on a pas l’occasion de lire habituellement.
Je peux d’ores et déjà vous dire que je vais bientôt partir à la découverte des autres textes de certains auteurs , tels qu’il Iléana Métivier, Bouffanges, Cindy Costes et Melanie De Coster.

De plus je rajouterai que ce recueil étant gratuit, il n’y a aucune raison de se priver d’une très bonne découverte livresque.

Pour ma part, j’attends le prochain numéro avec une grande impatience.

LU : un beau cadeau !

Première fois que je tente l’expérience « Indé Panda » et ce n’est certainement pas la dernière!
Entièrement gratuit, ce recueil de nouvelles ciselées par des plumes issues de l’auto-édition balaie tous les genres et offre un bel aperçu des talents que l’on peut y trouver.
À déguster peu à peu….

Client d’Amazon : une belle découverte

C’est ma première rencontre avec l’Indé Panda et je dois dire que je ne suis pas déçu ! Un grand merci au choix du comité de lecture.
Les textes sont superbes, des histoires étonnantes, prenantes, émouvantes, Des plumes admirables.
Maintenant, mon problème va être de savoir par quel livre de ses merveilleux et merveilleuses auteurs vais-je commencer ?
Vous avez compris, je recommande grandement ce recueil.
Ps. Ne pas sortir le 5 trop vite pour me laisser le temps de lire les œuvres des auteurs du 4. Merci.

Kiraya : Géant !

Un grand merci à tout l’equipe de l’Indé Panda pour ce super travail et cette volonté de vouloir toujours faire plaisir à ses lecteurs !

Mesokee : Je ne m’en lasse pas

Encore un véritable moment de plaisir à la lecture de ce 4eme numéro d’Indé Panda.
Ces petites nouvelles se savourent comme autant de petites douceurs.
J’aime particulièrement le fait de ne pas savoir à quoi m’attendre à chaque nouvelle que je débute et je suis toujours agréablement surprise par la fin que souvent je n’avais pas vu venir… je suis toujours époustouflée par le talent et l’imagination des auteurs.

Merci aux auteurs et à l’équipe d’Indé Panda ! J’attends le n° 5 avec impatience !

Nisa lectures : J’A-DO-RE

J’avais adoré les numéros précédents, alors bien évidemment, dès sa sortie gratuite, j’ai téléchargé le petit dernier.

Khalysta Farall boucle une année de sélection avec une sublime nouvelle, très dure mais parfaitement écrite : Möbius. On comprend pourquoi elle est sélectionnée à chaque fois. Et toujours elle me surprend. Elle va là où on ne l’attend pas. Je suis tellement charmée que je pense acheter son one-shot : Le vaisseau du Cristal. Ce n’est pas mon genre de prédilection mais j’ai envie de la découvrir sur un écrit plus long.

Les androïdes fantasment-ils d’orgasmes électriques ? de Bouffanges est mon gros coup de cœur de ce numéro. J’ai adoré ces personnages qui se passent presque le fil de l’histoire. Ça commence comme un porno et on en ressort bluffé par l’intelligence de l’auteur.

Encore une histoire de princesse (dans le n°2, j’ai eu un coup de foudre pour L’Aurore du rocck and roll’ de Selma Bodwinger) avec La Princesse P. 125, c’est frais et touchant. Une très jolie petite histoire à découvrir.

Baume au cœur d’Iléana Métivier m’a beaucoup touchée, j’ai été des deux côtés, celui de la victime et celui qui ferme les yeux par peur. Si on s’entraidait, ça irait tellement mieux…

J’ai un grand plaisir à retrouver Florence Clerfeuille (dont j’avais dévoré la saga familiale), avec une histoire belle et touchante. Cette auteure touche toujours juste avec moi.

Céline Saint Charle et Mélanie De Coster nous livrent des portraits de l’humanités qui font froid dans le dos avec beaucoup de justesse. Des histoires qui interpellent.

Encore une fois, je ne peux pas rentrer dans le détail pour toutes ces nouvelles mais j’ai passé un excellent moment et ma PAL a encore augmenté (ou va le faire très vite ^^).

C’est toujours gratuit, toujours aussi savoureux. Vivement le prochain !

Aurelalala : Conquise !

Comme d’habitude, merci de nous proposer gratuitement des nouvelles afin de découvrir de nouvelles plumes.

– Möbius, Khalysta Farall: une nouvelle intéressante malgré le contenu assez sombre.

– Le sourieur, Valéry Bonneau: la chute est superbe.

– Les androïdes fantasment-ils d’orgasmes électriques? , Bouffanges: Je suis tombée de haut en lisant cette nouvelle, je ne m’attendais pas à un départ aussi osé. Cependant, elle est dans mon TOP pour ce numéro de L’Indé Panda. J’ai adoré la partie concernant Helen.

– La Princesse P.125, Françoise Blanchard: Une jolie nouvelle pour un conte.

– Baume au cœur, Iléana Métivier: Charmée par l’histoire. Elle est dans mon TOP!

– Fleur des pois, saison 73, Nicolas Chevolleau: J’ai eu besoin d’un petit temps d’adaptation sur ce texte qui m’a laissé un moment perplexe. Pourtant, j’ai su l’apprécier.

– Éternité, Lawrence Singclear: J’ai trouvé que c’était trop bref. Je suis restée sur ma faim. Le thème était sympa!

– Le Rendez-Vous, Cindy Costes: Elle figure aussi dans mon TOP pour ce numéro. Avec peu de mots, Cindy nous vend une nouvelle sympathique qui m’a surprise.

– Au bout du silence, Florence Clerfeuille: J’ai trouvé la fin sublime.

– Avis de passage, Emilie Trévalet: J’ai autant aimé que détesté ce texte. Mon cœur a souffert!

– Lundi matin, Mélanie De Coster: une façon intéressante d’aborder le quotidien…

– Un minimum d’humanité, Céline Saint Charle: Herbert et son Grand Projet, une probable réalité qui a de quoi inquiéter.

Je me suis régalée en lisant ce recueil. Je vais aussi pouvoir me lancer pour lire certains auteurs que j’ai dans ma PAL. Ou en ajouter d’autres.

Anne Bardelli : une belle brochette de nouvelles !

Encore de belles découvertes dans ce numéro.
Éclectique, il y en a pour tous les goûts. De jolis moments d’émotion, comme avec le sourieur, des histoires sombres ou légères.
Des auteurs à découvrir si ce n’est déjà fait !

ordinateur : Encore une réussite !!!

Bravo à l’équipe de l’IndéPanda pour avoir, à nouveau, réussi à nous proposer des textes de grande qualité, vraiment éclectiques, qui m’ont permis de découvrir de nouveaux auteurs.

J’ai aimé toutes ces nouvelles, mais avec une préférence tout de même pour « Le sourieur » et « la princesse p. 125 », qui m’ont vraiment charmée par leur originalité et leur univers.
Mention spéciale à bouffanges qui, avec son « Les androïdes… etc » m’a autant choquée que fait sourire vu la justesse du propos. J’ai acheté presque tous ses livres depuis que je l’ai découvert via l’indépanda (sauf celui sur les Zombies car ce n’est pas du tout mon truc) et je n’ai jamais été déçue.
J’ai aussi été très touchée par les nouvelles de Cindy Costes, Florence Clerfeuille et Céline Saint Charle dont j’avais déjà apprécié la plume.

Bref, un beau numéro, que je conseille vraiment !

Précédent

Bilan – Juin 2018

Suivant

Seconde Chance – Vos commentaires

  1. Emilie Trévalet

    « Baume au cœur » m’a beaucoup plu tant au niveau de la forme que du fond. La morale de l’histoire fait toute la force de la nouvelle d’Iléana :
    « Nous ne sommes pas faits pour regarder l’agression d’un être vivant. Nous sommes faits pour nous entraider. »
    Ces mots sonnent à notre oreille telle une devise universelle. Attention, vigilance, bienveillance envers les autres, des qualités qui nourrissent le creuset du bonheur humain tant au niveau personnel que de la société toute entière…
    Alors à bientôt pour la sortie de « l’ÉVEIL », nous sommes impatients !
    Félicitations Iléana
    Emilie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén